Les portefeuilles physiques (hardware wallets - tels le Ledger Nano S et le Trezor) sont les moyens les plus sûrs de conserver vos clefs privées : ces dernières sont chiffrées puis stockées dans la puce de l'appareil, et il n'y a aucun moyen pour un pirate informatique d'y accéder, même en subtilisant l'objet et en l'étudiant au microscope électronique. Cependant, cet appareil vous permet seulement d'émettre et de recevoir des paiements en crypto-monnaies. Pour effectuer le change euros vers crypto-monnaies (ou l'opération inverse), il vous faut passer par une plateforme de change. Il est bien sûr possible d'acheter et de vendre des crypto-monnaies contre des monnaies étatiques de particulier à particulier (par exemple via LocalBitcoins), mais c'est plus long et peu adapté pour échanger de grosses sommes.


En utilisant une plateforme de change, vous déléguez la gestion de vos clefs privées à ladite entreprise. Cette dernière les conserve et se charge de signer vos transactions en fonction des opérations que vous lui soumettez via l'interface utilisateur (ex : acheter 1000 € de bitcoins, vendre 15 ethers contre des dollars, échanger des bitcoins contre des ripples, etc.).


Il faut donc avoir à l'esprit que les crypto-monnaies stockées sur votre compte (sur la plateforme) sont la propriété de la plateforme tant que vous ne les retirez pas vers un portefeuille que vous gérez vous-même (wallet physique comme le Nano S, logiciel comme Electrum, ou tout simplement papier). Vous faites donc confiance à la plateforme quant à la qualité de son infrastructure technique (c'est rare qu'une plateforme se fasse pirater, mais quand ça arrive, ça fait mal), mais aussi quant à sa situation légale ou encore tout simplement quant à son honnêteté.


Les plateformes de change sont donc particulièrement utiles pour acheter ou vendre des crypto-monnaies contre des euros/dollars, ou pour faire du trading de crypto-monnaies, mais pour conserver dans la durée un investissement en cryptos, les solutions les plus sûres sont à recommander.